Mon expérience du Oxfam Trailwalker 2016

Voilà. J’ai participé au Trailwalker d’Oxfam cette année (2016). Le principe est simple. On s’inscrit moyennant la somme de 60 euros, on constitue une équipe (chaque participant s’inscrit pour la même somme), et l’équipe doit ensuite collecter 1500 euros minimum au profit de l’association Oxfam.

Bien sûr, l’aventure ne s’arrête pas là. Pourquoi constituer une équipe ? Pour marcher 100 kms en moins de 30h dans le parc du Morvan.

image3

Nous nous étions inscrits début avril. Du coup, pour envisager un entraînement sérieux, c’était un peu tendu. Les autres membres du groupe, l’équipe The Cheesy Four, (A, Ma et Mi) étaient plus sportifs que moi, c’est certain. Mais j’étais convaincue de pouvoir relever ce challenge, étant malgré tout habituée à marcher pas mal (50kms en moyenne par semaine), à un bon rythme. Restait à savoir comment nous allions fonctionner alors que nous ne nous connaissions pas. Le rendez-vous était pris pour le vendredi 20 mai à Avallon.

image2

Et bien nous avons bien fonctionné ensemble figurez-vous ! Et c’est donc un premier point positif pour cette expérience hors du commun : rencontrer des gens qui bien évidemment parce qu’ils marchent pour une bonne cause ont probablement les mêmes aspirations que vous pour ce monde.

Nous avons diné avec notre supporter acharnée ce vendredi soir à la grande halle de Avallon, et nous avons pu discuter un peu de ce qui nous attendait, tandis que la présidente d’Oxfam France et quelques uns des organisateurs nous rappelaient pourquoi nous étions là (par solidarité avec les populations défavorisées), ce que nous relevions comme défi (marcher 100 kms sur un parcours travaillé et construit avec brio par les organisateurs), combien nous étions nombreux (228 équipes, soit 912 participants, 518 supporters, 188 bénévoles), et quelques conseils de sécurité malgré tout, pour éviter les accidents.

image5

image1

Nos sacs prêts, nous nous sommes retrouvés derrière la ligne de départ le lendemain matin, après une nuit plus ou moins anxieuse, plus ou moins complète. L’émotion était à son comble. Au son des tambours, de la musique, des cris, des applaudissements et des encouragements de tout le monde, nous avons franchi la ligne pour entamer 100 kilomètres de sueur, de bonheur, de solidarité, d’efforts. Juste avant mon premier pas, j’ai versé ma petite larme tellement c’était fort. A ce moment, j’étais convaincue que j’allais franchir la ligne d’arrivée.

Le chemin était gagouilleux (c’est peu dire). Nous n’avons pas fait que marcher : nous avons surfé dans la boue ! Heureusement, j’avais mes bâtons Oxfam. 🙂 Au 7ème kilomètre, je me foule la cheville. (Ouille). Je continue à marcher, comme si il ne s’était rien passé. J’essaie de faire attention. Au 8ème, refoulure. J’ai continué malgré tout, et j’ai profité d’un bain gratuit de boue jusqu’aux chevilles !

image10

Le bonheur de franchir la première étape des 18kms en à peine 4 heures, malgré le temps perdu dans la boue, c’était superbe. Au 28ème kilomètre, je prends le temps de ce cliché, pour immortaliser l’état de mes runnings, espérant pouvoir les nettoyer (j’ai lamentablement échoué pour la petite histoire, si vous avez des conseils je suis preneuse).

Les montées, les descentes, le souffle court, les jambes lourdes, de plus en plus serrées (les muscles, bon sang les muscles..), je parviens au 32ème kilomètre (PC2) où m’attend un sandwich végétarien. Mais à ce moment, je suis désespérée. Ca fait plus de 25 kilomètres que je marche en fait avec… une entorse à la cheville. L’aventure est finie pour moi, et je dois m’arrêter.

image11

Là c’est la déception totale. Soit je continuais et prenais le risque d’un temps de récupération bien plus long (des mois) et d’abîmer encore davantage mes genoux qui auraient compensé, soit je m’arrêtais là. Je prenais aussi le risque de ralentir l’équipe, et ça, c’était trop pour moi. J’avais déjà l’impression d’aller doucement dans les côtes par rapport aux autres… qui ont été adorables, m’ont attendue, encouragée.

Nous sommes passés par des chemins splendides, par Vézelay (où j’aurais bien mangé une glace). Mais je regrette de ne pas avoir poursuivi et vécu l’aventure avec Les Cheesy Four jusqu’au bout, ne serait-ce que pour les accompagner dans la nuit noire, à la lueur de nos lampes frontales.

L’équipe a parcouru les 100 kms en totalité (sauf moi, 34 kms me dit mon Withings, 32 selon le parcours officiel). A la fin, nous avons chacun eu droit à notre médaille. J’ai eu quelques scrupules quand on me l’a passée autour du cou. L’important nous a-t-on dit, c’est d’avoir participé, contribué, et collecté de l’argent pour l’association.

image12

Cette édition 2016 nous a permis de récolter 417 912 euros. Une belle performance malgré tout, au-delà de l’effort physique. Elle nous aura permis de nous rencontrer, avec mon équipe, et je suis sûre que nous garderons contact et peut-être, retenterons l’aventure ensemble un jour. Elle nous aura permis de vivre un moment fort ensemble et avec tout le staff. J’aurai aussi découvert une autre pâte à tartiner sans huile de palme :

image4

J’ai aussi gagné pas mal de points sur Running Heroes en connectant mon application Runkeeper durant la marche. J’aurais bien aimé faire les 100 kms pour voir combien ça m’aurait rapporté ! fiou ! Cela m’a aussi confortée dans mon idée de tenter de faire participer ma boîte à cet événement. Il y avait Bio C’bon, Withings, La poste et un tas d’autres entreprises présentes en tant que participantes. J’aurais bien vu ma boîte aussi, d’autant que nous avons quelques bons sportifs à notre bord. Ce sera sans doute pour une prochaine fois.

706 personnes ont franchi la ligne d’arrivée. Je n’étais pas de ceux-là, mais j’ai quand même vécu un des plus beaux moments de ma vie. Toute cette solidarité, ça fait un bien fou !

Et vous, quand participerez-vous ? 🙂

3 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s