Vivre végane

Livre de poche a publié dernièrement un livre sur le veganisme, ou plutôt comment s’approcher de ce mode de vie. Le livre n’est pas à proprement parler un essai, mais plutôt un guide qui se présente sous une forme assez complète, proposant de nombreuses références très intéressantes.

Avec ce livre, l’auteur explique pourquoi on devient  végane – et les raisons sont  nombreuses, allant des  bénéfices que cela représente pour la planète, pour la santé, pour les animaux bien sûr ; mais aussi comment c’est possible, et surtout comment s’y  prendre dans une société où il est plutôt difficile à première vue de ne pas trouver de produits (qu’ils soient cosmétiques, hygiéniques, comestibles ou vestimentaires) créés à partir de matière animale, ou issue de l’exploitation des animaux.

vivre-vegane

J’ai lu pas mal de bouquins sur la cause animale, et aussi quelques ouvrages sur comment vivre en laissant zéro déchet derrière soi. L’un des premiers posts de ce blog était d’ailleurs consacré à No Impact Man de Colin Beavan. J’avais lu No Steak de Aymeric Caron ou encore Faut-il vraiment manger les animaux ?, de Jonathan Safran Foer. Autant d’ouvrages qui m’ont fait réfléchir et donné envie d’aller plus loin dans ma démarche, tant la protection des animaux, et l’envie de laisser le moins de déchets possibles, de ne pas polluer sont deux démarches intimement liées.

La démarche de Gwendoline Yzèbe ne repose pas autant sur le militantisme ou le témoignage personnel que les ouvrages précédemment cités. Son livre est réellement un guide pratique, qui paradoxalement se révèle d’autant plus efficace qu’il ne cherche à convaincre personne : il se contente d’informer de la manière la plus synthétique et précise possible.

Bien sûr, on ne devient pas (toujours) végane du jour au lendemain. Et si bon nombre de personnes considèrent cela comme un aboutissement, une suite logique dans une démarche éco responsable complète, être végatarien ou végétalien, acheter des vêtements de manière éthique, et ne pas consommer de matières polluantes est déjà un progrès et une action énorme, si elle est pratiquée au quotidien. Personne n’est parfait, ni personne ni les véganes. On peut juste chacun tendre un peu vers une amélioration de notre mode de vie, et le véganisme est une méthode parmi d’autres, qui se révèlerait selon l’OMS comme l’une des plus efficaces si elle était suivie par la majorité des gens de la planète. 

Il est donc intéressant quoiqu’il en soit de se pencher sur la question, et pourquoi pas, d’adopter quelques unes des bonnes pratiques du veganisme, si on ne se sent pas capable de devenir complètement végane. Bien qu’avec cet ouvrage… les choses deviennent beaucoup plus faciles et accessibles puisque l’auteur ne semble rien avoir oublié. Sauf peut-être le fait que cette démarche s’appuie sur une volonté qui nous est toute personnelle. 🙂

C’est en tout cas un excellent résumé, un livre aussi utile à ceux qui s’intéressent déjà au veganisme, aux vegans à qui il aurait peut-être échappé quelque chose, ou à ceux qui voudraient changer de mode de vie !

Vivre végane, Gwendoline Yzèbe, Livre de poche, 13,90 €

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s