Mon premier semi, à Paris, en 2017

Voilà. C’est fait. JE l’ai fait. Après seulement huit semaines de préparation suite à diverses blessures dues à mon amateurisme (j’ai commencé à courir en juillet 2016, Un mois après une triple déchirure du ligament de la cheville droite), j’ai participé au semi-marathon de Paris le 5 mars 2017. ET, je l’ai terminé.

J’ai abordé cette épreuve, je l’avoue, avec moins de craintes que d’enthousiasme. Après tout, que risque-t-on à ne pas terminer une course le cas échéant ? Rien. Tout au plus, ce qu’on pourrait craindre est la blessure de plus, celle qui va pourrir la suite du trimestre et peut-être le suivant. Pour cette raison, j’ai abordé cette épreuve avec une extrême concentration, et une grande rigueur.
Au début, je voulais terminer en 2h30. Mon temps de référence sur 10 kms était 01 :22 :00 et j’avais réussi, au bout de 3 essais, à le faire en 1h15. Je m’étais dit qu’en étant boostée par l’ambiance, je pourrais donc grappiller encore un peu de temps et me donner à fonds. Et puis, sans doute comme dans toute préparation à une épreuve qui sera forcément pleine de surprises, j’ai changé 10 fois d’avis en cours de route. J’ai perdu la foi, et je me disais que je risquais davantage de terminer en plus de 3 heures… puis j’y ai cru à nouveau. Tout cela sans jamais lâcher un entraînement qui à la fin, de surcroît parce qu’il était intense (8 semaines seulement…), devenait de plus en plus fatigant. J’avais hâte d’en finir…


J’ai donc poursuivi mon entraînement « Finir son premier semi-marathon » en me disant que de toute façon, j’allais profiter de ce moment, et garder pour moi la fierté d’y avoir participé. Le jour J, je n’ai pas trop stressé. J’avais couru jusque-là 13kms500 maximum. Eh oui… et je me disais, me répétais comme un mantra « après, il reste moins de la moitié, seulement 8 petits kilomètres… ». J’avais peur de plein de choses pour « l’après 13kms500 ». J’avais peur des genoux, j’avais peur de la fatigue, mais comptais bien sur ma volonté. La seule chose que je n’avais pas envisagée… c’était d’être à la limite de l’hypoglycémie. Et c’est ce qui s’est produit entre le 14ème et le 16ème kilomètre où se trouvait le dernier ravitaillement. Je pense que ce deux kilomètres était le plus long de ma vie ! Ahah !
Bizarrement, je n’ai pas eu l’impression de forcer du tout. J’avais tellement peur de ne pas arriver au bout, ou qu’un de mes genoux lâche que je me suis juste contentée de garder mon rythme du début à la fin, sans jamais m’arrêter une seconde. Pour ceux qui ont participé à ce semi, vous savez à quel point il a plu… une horreur ! Au moment de démarrer la course on était trempés et transis !
Je ne peux pas dire que j’aie vraiment souffert durant cette course. C’est sûr que non. Je n’ai même pas eu mal aux genoux ensuite, et je pense que la prochaine fois, j’augmenterai un peu le rythme, mais juste un peu. J’ai terminé finalement en 02 :40 :08. Je suis assez contente de ce temps, car finalement, il se rapproche vraiment du temps que je m’étais fixé, et je n’ai pas dépassé les 3 heures !


(Ci-dessus la béatitude du finisher)

Quoi qu’il en soit, j’ai ma médaille (je ne sais pas pourquoi c’est si important pour moi), et j’ai réussi ! Je me suis dépassée ! Maintenant, cap sur plein de courses de 10 kms afin d’améliorer encore mon temps sur cette distance. Mes deux premiers 10 étaient à 1h22, mon troisième à 1h15, et durant le semi j’étais à 1h11 ! Youhou ! J’espère arriver à 1h tout rond à la fin de l’année, pour pouvoir retenter un semi en moins de 2h30. 🙂 J’y vais doucement, mais sûrement !
Et vous, vous avez déjà fait un semi ? Dites m’en davantage !!
 

Un commentaire

  1. Figure toi que le 5 mars 2017, je courrais moi aussi mon premier semi-marathon… mais à la Grande-Motte. Et comme toi, le trou d’air entre le 14 et le 16ème km… Et comme toi, je ne suis pas arrivé loin de mon objectif. Et comme toi, je suis satisfait ! Et comme toi, j’ai été étonné de mon temps sur 10km ! (42min 32s, contre 42min 53s aux 10km de Montpellier au mois d’octobre) Et comme toi, j’avais un air béat à la fin de la course !

    Je m’étais fixé 1h30, et j’ai fait 1h 31min 09s… je me dis que 70s sur 21km ce n’est pas grand chose, il faudra que je force un peu plus la prochaine fois ! 🙂

    J’envisage d’en faire encore quelques uns avant de passer sur Marathon, c’est mon objectif, mais je ne me sens pas encore prêt.

    En tout cas félicitations ! Et les 1h sur 10km, tu vas les taper facile ! 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s