Fréquence running, premières impressions

Depuis un an que je cours, et me considérant toujours un peu comme une débutante malgré plusieurs 10K et un semi à mon actif, je cherche souvent à m’organiser un planning d’entraînement parfait pour les prochaines compétitions. Comme je me suis inscrite au 20K de Paris, au semi de Boulogne et au Marathon de Paris 2018, il était temps de rentrer dans le vif du sujet sérieusement. J’en avais un peu marre de consulter les magazines qui vous proposent toujours plus ou moins la même chose dans un tableau, et qui finalement ne vous accompagnent pas vraiment au long terme durant la préparation. Et puis, calculer le nombre de semaines, organiser les jours d’entrainement dans un calendrier, pour moi c’est laborieux.

Et puis est arrivé Fréquence running. Alors là, je peux vous dire que c’est du lourd. Une fois l’application téléchargée, vous commencez par entrer vos performances passées, vos chronos quoi. Ca donne à l’application un bon aperçu de votre niveau. Après ça, vous entrez votre rythme de croisière : de 1 à plusieurs entrainements par semaine. C’est également très important pour déterminer le nombre de séances durant la préparation, et selon votre niveau. Personnellement, je suis à 3 séances par semaine. J’ai constaté que 4 pour le moment c’était trop, ça m’occasionnait des blessures aux genoux.

Ensuite, on va dans la rubrique « Objectif », et là ça devient sérieux. Pour mon premier objectif, j’ai donné le 20K de Paris, qui est le 8 octobre 2017. L’application m’a fabriqué illico un planning en plusieurs semaines d’ici la compétition, avec 3 séances par semaine selon mon souhait. Les séances sont programmées de telle sorte que l’entraînement soit progressif jusqu’au jour J. Ainsi, on démarre piano piano et ça s’intensifie au fil des semaines.

Dans l’option premium, si je clique sur mon objectif, je vois bien sûr le plus important (disponible également sans premium) : le temps souhaité. Mais l’application m’indique également, selon les séances déjà faites et mon niveau actuel, où j’en suis par rapport à ce chrono. Exemple pour moi, un peu plus de 4 minutes me séparent de mon objectif de chrono :

En cours d’entrainement, je peux aussi modifier mon objectif. Selon l’application, l’objectif que je me suis défini (2H16’54) est un vrai challenge. Celui qui est plus prudent serait 2H28’00. Sachant qu’en mars dernier sur semi (1Km195 de plus que les 20K de Paris) j’avais fait 2h40’08. Donc par exemple, je pourrais m’ajouter un vrai vrai challenge en définissant moi-même mon chrono idéal en mettant 2H15’00. Attention : ce ne serait pas raisonnable. L’application est assez intelligente pour calculer ce qui est raisonnable en fonction de votre niveau et votre expérience. C’est ce qui en fait un bon allié anti blessures, anti surcharge de travail, anti fatigue. Par exemple, si en début de préparation vous souhaitez passer tout de même à 4 séances par semaine, elle pourra vous indiquer que c’est trop, et vous forcer à rester à 3 si elle estime que votre niveau est insuffisant. J’ai testé, et c’est ce qui s’est produit. Je trouve ça vraiment bien.

Le seul point négatif que je trouve à l’application pour l’instant, c’est qu’on ne peut pas entrer plusieurs objectifs. Quand on en a un, on s’y tient. Mais d’instinct, ça me laisse penser que peut-être, je n’aurais pas du m’inscrire à la fois aux 20K de Paris et au semi du Bois de Boulogne un mois et demi plus tard. On verra bien. Je verrai le 8 octobre ce que me dit l’application, et si elle tient compte du fait que j’ai déjà fait une compétition à cette date. 😉

Je vais en tout cas m’en servir durant tout l’été et jusqu’à début octobre, et je peux vous dire que ce sera mon meilleur allié pour l’entrainement au marathon de Paris en avril prochain. 😀

Si vous suivez Fréquence running sur facebook, vous avez du voir passer également le Body Fit Challenge en 30 jours. Il s’agit d’exercices progressifs à faire chaque jour durant cette période (squats, planche, abdos, levées de jambes). Je suis en plein dedans, et je peux vous dire que c’est super bien fait. Pourquoi ? Car je m’étais un peu ramollie avec ma carence en B12 et les premiers jours faire 30 secondes de planche était un calvaire. J’en suis maintenant à 50 secondes sans difficulté ! 😀 Alors oui, je ne suis pas forcément au jour près, et je suis sûrement un peu en retard par rapport à l’ensemble des gens qui suivent le Body fit challenge depuis le début, mais je me dis que c’est de toute façon une très bonne base, et qu’il faut ensuite essayer de tenir ce renforcement musculaire tous les jours. PAS SEULEMENT pendant 30 jours. 🙂 Ca ne peut être qu’un plus pour mieux courir ensuite !

Et vous, vous connaissez Fréquence running ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s